Back ] Home ] Next ]  WORLD HOSPITALITY MAGAZINE TABLE OF CONTENTS I  ACCUEIL (INDEX EN ANGLAIS. PREMIERE PAGE) I CONTACT I CINQ ETOILES MAGAZINE I

P.10

IN MEMORIAM: Hommage au grand chef Fernand Point

Photo: Les chefs Alain Ducasse (g), Patrick Henriroux et Paul Bocuse (d), au restaurant La Pyramide, le 8 mars 2005.

Une brochette de chefs étoilés se sont réunis mardi à l'occasion du cinquantenaire de la mort de Fernand Point. Premier chef à obtenir, en 1933, trois étoiles au Guide Michelin, Fernand Point est considéré dans le métier comme le chef qui a "ouvert la porte à la nouvelle cuisine" en France. Une vingtaine de grands chefs, dont Paul Bocuse, Pierre Troisgros, Alain Ducasse et Régis Marcon, se sont réunis au Pyramide, restaurant qu'il avait créé à Vienne (Isère). A l'origine de cette initiative, le chef qui a repris le Pyramide en 1989,  Patrick Henriroux, lui-même formé par Georges Blanc, avait décidé de mettre les petits plats dans les grands. Il avait invité non seulement les disciples du grand maître à déjêuner, tels Paul Bocuse, Pierre Troisgros et Jean-Pierre Haeberlin, mais aussi une vingtaine de grands chefs (Alain Ducasse, Michel Bras, Régis Marcon, Anne Pic...) à se joindre à cet hommage. Ces chefs étoilés ont dégusté à cette occasion le menu que Point avait servi en 1938 au président Albert Lebrun et qui faisait la part belle à tous ses plat célèbres devenus de grands classiques: foie gras de canard en brioche, queues d'écrevisse en gratin, volaiiles de Bresse truffées en vessie... Fernand Point, un géant d'1,92 mètre, pesant 165 kg et arborant un tour de taille de 169 cm, était surnommé "magnum", à cause de son habitude de boire un magnum de champagne par jour, raconte Patrick Henriroux, qui a obtenu sa première étoile en 1990 et sa seconde en 1992. Le restaurant la Pyramide à Vienne a gardé ses trois étoiles sans  discontinuer de 1933 à 1986. Mado Point, son épouse, avait succédé à Fernand Point, décédé le 5 mars 1955. Elle est elle-même décédée en 1987.

Fat Duck: meilleur restaurant du monde

Un restaurant anglais désigné meilleur du monde par un magazine britannique.

Qui l'eut cru? Les Anglais se classent premier en art culinaire. Le "Fat Duck " a été désigné le meilleur du monde par le magazine gastronomique britannique "Restaurant". Ce magazine classe 14 restaurants britanniques parmi les 50  meilleurs du monde, loin devant la France, l'Italie ou l'Asie. Le "Fat Duck " (canard gras), est un restaurant du Berkshire, dans l'ouest de Londres, dont l'une des spécialités est une glace aux oeufs au lard fumé. Cet  établissement du chef Heston Blumenthal, qui a reçu trois étoiles au Guide Michelin, propose également des raviolis aux huîtres et au fromage de chèvre et aux truffes ou un plat de porridge aux escargots. "Je suis très contente de la liste 2005 puisqu'elle montre jusqu'où la Grande-Bretagne est arrivée en termes de production culinaire et l'étendue des expériences que nous offrons", a déclaré Ella Johnston, responsable de "Restaurant", le magazine britannique dont le classement des 50 meilleurs établissements du monde a été établi par 500 chefs, critiques et restaurateurs. Quatorze restaurants britanniques figurent dans ce top-50, 11 français, 10  américains, 4 espagnols, 3 italiens, 3 australiens et un seul asiatique... en  49ème position. Quatre restaurants britanniques figurent dans le top-10, 3 américains, un australien, un espagnol et un français, Pierre Gagnaire, à Paris, en 6ème position. Heston Blumenthal, présenté par le quotidien "The Guardian" comme le gourou de la "gastronomie moléculaire", affirme vouloir "offrir un ensemble complet de satisfactions" à ses clients.

 

 

Back ] Home ] Next ]